9
Nov 2011

Le rôle des banques dans le financement de l’économie

Envoyer a un ami
Publié dans En clair, La banque

En bref

Les banques françaises financent l’économie. Elles prêtent à leurs clients, bien davantage que dans la plupart des autres pays européens : les crédits ont augmenté de +6% à fin octobre 2011 sur un an selon les statistiques de la Banque de France, notamment pour financer l’achat de logements et les projets des PME.

Le financement de l’économie reste la priorité pour les banques, comme c’est le cas depuis 2008. En période économique plus tendue, on note parfois un recul de la demande de crédits, les entreprises comme les particuliers préférant attendre et reporter leurs projets. Pour l’instant, de tels mouvements n’ont pas été enregistrés.

En détail

  • Aujourd’hui, les taux d’intérêts  des crédits sont très bas en France. Pour les particuliers, les banques françaises accordent des prêts immobiliers à un taux moyen inférieur à 4%. Il était de 5% en août 2008, juste avant la crise*. Les crédits aux PME  sont également accordés à un taux inférieur à la moyenne européenne.  Il n’y a pas de raison pour que les taux augmentent dans les prochains mois, les perspectives étant plutôt à une stabilisation des taux.
  • L’activité de financement est très encadrée au niveau international et au niveau européen. Le régulateur a prévu d’augmenter les exigences en capital. C’est l’objectif de la réforme dite "Bâle III". Concrètement, pour accorder le même prêt demain, la banque devra avoir davantage de fonds propres. Le crédit sera donc mécaniquement plus contraint et plus coûteux. Les banques françaises sont favorables à cette réforme prudentielle, mais attirent l’attention des régulateurs sur les conséquences concrètes en matière de crédits.
  • Les marchés financiers anticipent une mise en conformité rapide des établissements financiers à ces nouvelles normes. Les banques françaises ont annoncé qu’elles seraient prêtes dès 2013.
*Source : Observatoire Crédit Logement/CSA, août 2011
 

En lien