Photo Focus sur le fonctionnement du portage obligataire

Focus sur le fonctionnement du portage obligataire


Focus sur le fonctionnement du portage obligataire

Pour de nombreux amateurs du domaine de la finance, le portage obligataire est une notion comme les autres. Cependant, pour les profanes, la compréhension de cette terminologie est bien plus complexe. Comment aller à un investissement en fonds obligataire sans maîtriser ce qu'est un portage d'obligations ? C'est le moment d'en savoir davantage.

Le portage : qu'est-ce que c'est ?

Il s'agit d'une technique très utilisée dans le domaine de la finance. Elle est généralement l'apanage des sociétés de gestion spécialisées en la matière. Cette caractéristique du portage tient essentiellement à son mécanisme de fonctionnement.

En effet, le portage est avant tout une opération au cours de laquelle un intervenant qualifié de “porteur” achète, au titre d'une convention, des titres, action ou obligation, dans le but de les revendre. L'opération est généralement enclenchée sur l'ordre du vendeur qui souhaite céder ces titres ou de l'acheteur qui souhaite en acquérir. Celui-ci est appelé “donneur d'ordre” et, à ce titre, est tenu de rémunérer le porteur.

La valeur de la rémunération ainsi que celle des titres à la revente ou à l'achat sont déterminées avant le début de l'opération.

Le portage obligataire : que faut-il en retenir?

Lorsqu'on s'en réfère à la définition du portage, on comprend que, dans le processus du portage, les titres mis en cause sont essentiellement les obligations, quelles qu'elles soient. Leur nature va dépendre en effet des différents interlocuteurs.

À ce propos, il convient de souligner que certaines sociétés de portage d'obligations se spécialisent dans le portage d'obligations d'État ou celui d'obligation privée. Il en est de même pour les instruments de dette hybrides. De façon générale toutefois, la plupart des sociétés de gestion de portefeuille procèdent à cette opération pour plusieurs types de titres.

S'il est important de préciser que le portage porte sur des obligations, c'est parce qu'il en existe plusieurs sortes. On recense donc entre autres le portage d'action ou le portage salarial.

Comment fonctionne le portage obligataire ?

Comme il a été susmentionné, le porteur est généralement une personne morale, plus précisément une société de gestion de portefeuille d'obligations. C'est le cas par exemple de Sunny AM. Celle-ci acquiert les obligations par deux voies principales.

La première se fait par constitution de livres effectuées par des banques d'affaires qui sont désignées par des États pour émettre des titres de dette publique. Il s'agit principalement des États qui émettent leurs titres de créance sans passer par les adjudications. Ce mode d'acquisition ne fait généralement intervenir que des investisseurs professionnels.

La seconde concerne la constitution de carnets d'ordre encore appelés book-building. En l'espèce, il s'agit essentiellement des titres privés qui sont émis soit par des institutions financières soit par des entreprises privées. Ordinairement, ce sont ces obligations qui sont ouvertes au public et donc à des investisseurs particuliers. Ceux-ci doivent tout de même passer par les sociétés de gestion.

La société de gestion est donc au cœur du processus de portage, servant ainsi d'intermédiaire aux différents intervenants. Pour acquérir des obligations, elle émet généralement des ordres de souscription auprès des banques des fonds de pension, des caisses de retraite, des sociétés de bourse ou des entreprises.

À l'instar de Sunny AM, ce genre de société veille scrupuleusement à la réussite des placements de ces clients.